Interview YUGO Start Up

La semaine dernière, BE INFLUENT partait en goguette et se promenait dans la ville au guidon d’un scooter YUGO. Cette start up française, installée depuis 2016 à Barcelone propose aux citadins de se déplacer dans la capitale catalane au moyens de scooters électriques.

Avec une flotte de bientôt 90 engins, et plus de 4000 utilisateurs, YUGO est le porte drapeau d’une génération mobile, connectée et éco-responsable. Se déplacer librement, facilement et proprement, tel est le credo de l’équipe d’entrepreneurs que représente aujourd’hui, Luc Ougeot, Chief Experience Officer. Anne Cécile et Mathilde l’ont rencontré pour un entretien exclusif.

Bonjour Luc, quel est ton rôle au sein de YUGO ?

Je suis un peu partout ! Je pilote la plateforme de tchat, m’occupe du customer service, de la facturation, je gère également les imprévus et m’occupe de la « field team » qui s’occupe des renouvellements de batteries de la flotte.

Quel âge à YUGO ?

1 an et trois mois. On a lancé le service avec seulement 3 scooters en février 2016. Aujourd’hui nous sommes à la tête d’une flotte de 90 véhicules.

yugo scooter
Comment vous est venue l’idée ? 

YUGO, c’est l’histoire d’une bande de copains. Nous étions 4 jeunes : Tim, Ben, Yann et moi (Luc). Tous avions des profils d’école de commerce et étions en stage à Munich. On avait l’habitude de se rejoindre le soir pour décompresser et on se déplaçait avec un service de carsharing qui s’appelait Drive Now. Pratique, et dans l’ère du temps…

L’idée à fait son chemin bien qu’au départ, notre idée première était de créer une plateforme de vente de voitures d’occasion…

YUGO, c’est aussi une histoire de fratries et de belles amitiés. Tim et moi on est des grands potes. Ben et Yann ont quant à eux, tous les deux, des frères jumeaux. Aujourd’hui, l’équipe s’est agrandie, nous sommes désormais 11 personnes à gérer la plateforme. L’aventure humaine que nous créons est exceptionnelle.

Combien de temps s’est passé entre l’idée et le lancement de votre service ?

 Trois mois. Le plus important à souligner est que toute la technique, nous appartient.

yugo
Comment fonctionne votre système de scooter électrique ?

Le principe est assez simple. Nous proposons des scooters électriques que vous pouvez prendre et laisser où bon vous semble. Pour cela vous devez commencer par télécharger l’application et créer un compte (profitez du code YUGO4BEINFLUENT et gagnez 45 minutes d’utilisation gratuite). 

Dès lors que vous souhaitez vous déplacer, il vous suffit d’ouvrir l’application, de repérer les scooters disponibles proches de vous. L’application identifie pour vous le scooter le plus proche (en bleu turquoise). Vous sélectionnez le scooter de votre choix (les autres scooters disponibles apparaissent en jaune). Vous cliquez sur réserver, et voilà ! Le scooter est réservé pendant 15 minutes (un plan vous guide jusqu’à son emplacement). Les scooters qui apparaissent en noir sont ceux déjà réservés par un autre utilisateur.

Une fois sur place, vous déverrouillez le scooter, puis le coffre toujours avec l’application, puis vous appuyez sur le bouton rouge pour l’ouvrir. Dedans vous trouverez deux casques (et les papiers du scooter). Lorsque vous êtes prêt à partir, il vous suffit de démarrer le scooter (avec l’application) et à ce moment cela enclenche, le compteur temps. Et en route ! 

comment fonctionne yugo

Arrivé(e) à destination, vous n’avez plus qu’à faire le process inverse : stopper le moteur (via l’application), déposer les casques dans le coffre et finaliser la course sur l’application.

L’avantage de notre scooter électrique c’est sa batterie amovible. On surveille nos batteries en permanence et lorsque celles ci sont en dessous de 15% d’énergie, alors notre équipe maintenance bloque le véhicule concerné, le temps de changer l’ancienne par une nouvelle. L’intégralité du parc de nos batteries est changée tous les deux jours environ. Par rapport à nos concurrents, nous possédons la plus grosse autonomie.

Yugo barcelonahttps://www.getyugo.com/barcelona

Pourquoi Barcelone ?

Barcelone est une ville dynamique en terme de start-up. La French Tech y est présente et les réseaux sont nombreux. Elle bénéficie d’une côte de popularité indéniable auprès des jeunes professionnels et étudiants. Sans compter le beau temps quasi-permanent, propice à cette nouvelle forme de mobilité.

interview yugo
Vos scooters sont électriques… Avez vous pu bénéficier d’aide de la part de la ville ?

Malheureusement, non. En 2013, un service similaire au nôtre a été lancé. Il a bénéficié d’un soutien financier conséquent de la part des acteurs publics. Le succès n’a pas été au rendez-vous, à l’époque. C’est regrettable, en ce sens que lorsque nous avons présenté notre projet quelques années après, nous avons reçu un accueil plutôt frileux de leur part. Nous avons donc dû nous tourner vers d’autres formes de financement, privés cette fois.

La chance a été de profiter du réseau conséquent de la French Tech. Nous avons participé à plusieurs reprises à leurs événements et avons eu la chance de bénéficier des conseils avisés de Christian Marion (ndlr directeur de la French Tech) qui nous a coaché, soutenu et encouragé depuis le début.

L’écosystème privé de Barcelone est également incroyable. Les pépinières d’entreprises sont nombreuses et c’est ultra motivant d’évoluer dans ce contexte.

scooter electrique
Quelle est votre cible ?

En moyenne nos utilisateurs sont des étudiants et des trentenaires, hommes et femmes confondus avec une proportion équivalente à 55%/45%. C’est caractéristique de l’Espagne mais surtout de Barcelone, qui est une ville de motocyclistes avérée et qui de fait, est moins disparate qu’une ville comme Paris qui connaît une proportion de motocyclistes homme/femme plus inégale : 85%/15%.

Quelle est votre stratégie de communication digitale pour le moment ?

Nous privilégions Facebook qui pour nous, représente la majeure partie de notre stratégie. Nous avons de très bons résultats avec nos campagnes. Les bons ciblages ont été compliqués à trouvé mais aujourd’hui, il semble que cela porte ses fruits avec un coût d’acquisition assez faible sur un inscrit final.

C’est donc sur les réseaux sociaux que nous communiquons le plus, Facebook et Twitter mais aussi Instagram et Snapchat dans une moindre mesure. Sans compter notre publicité de référence qui reste nos scooters, disséminés un peu partout dans la ville et qui, en terme de notoriété, fonctionnent très bien. Un blog est en cours de création également.

YUGO scooter electrique barcelone

Faites vous appel à des blogueurs ?

Nous avions travaillé au tout début de l’aventure avec heylescopines.com.
On est conscient que les blogueurs sont des prescripteurs de qualité, cependant, pour le moment, nous sommes concentrés sur l’opérationnel et le développement de notre flotte. Nous sommes convaincus que dans le futur, il faudra étoffer notre stratégie de communication et c’est une piste que nous suivrons le temps venu.

Faites vous face à des dégradations ?

Très peu. Les dégradations sont minimes.
Parfois, les joues du scooter sont un peu râpées, mais dans l’ensemble les scooter restent en excellent état. On a eu 3 ou 4 tentatives de vols en revanche. Et les casques disparaissent facilement… c’est le jeu…

yugo barcelone
Quelles sont les prochaines optimisations ?

L’équipe travaille tout les jours à optimiser l’expérience utilisateur. L’activation d’un radar et d’un système de géolocalisation des véhicules vont être générés et se traduiront par des phares qui s’allument et/ou un klaxon qui s’enclenche, pour les localiser plus facilement.

La création d’une facturation dédiée aux « autonomos » ainsi qu’un système de téléchargement mobile ont récemment été mis en place. L’envoi de notifications push est en cours d’achèvement pour prévenir nos utilisateurs en cas d’oubli de finalisation de leur commande ou bien les informer lorsqu’un scooter est disponible dans les environs.

Concernant l’amélioration du scooter en lui-même, on va procéder à des optimisations sur le système de freinage ainsi qu’à un renforcement de la structure latérale.

Des conseils à ceux qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat ?

Garder un esprit positif. A chaque problème, sa solution. Ne jamais se décourager. Psychologiquement ça peut être difficile, fatiguant. Faire face au quotidien à des problématiques parfois ardues à résoudre, ça forge le caractère et ça apprend à relativiser, à ne pas se laisser abattre et à repartir tout de suite.  Parfois les solutions que tu trouves ne sont que temporaires mais elles ont le mérite de faire avancer et de rester dans la course jusqu’à ce que tu trouves celle qui va convenir.

Chez YUGO notre philosophie de départ est le customer care. On chouchoute nos utilisateurs ! Je me rappelle qu’à l’époque, lorsque nous n’avions pas encore de plateforme tchat sur notre site, nous avions créé un groupe Whatsapp pour chaque utilisateur ! On n’avait plus de vie … On a passé un an à répondre jour et nuit aux demandes et questions de nos clients. Il nous arrivait fréquemment de « livrer » un scooter à un endroit demandé. On partait en team de 2, on déposait un scooter, on rentrait, et on recommençait…

Depuis 6 mois, on souffle et la mise en place du tchat est opérationnel.

Notre domaine d’activité est particulier. Notre aventure a démarré entre amis et nous avons beaucoup de chance de pouvoir compter sur des éléments talentueux qui composent notre équipe. Tant du point de vue des ressources humaines que de celui de la technique, ce sont des pointures qui se donnent à 200%.

B influent en yugo
Vos perspectives de développement en France ? En Espagne ?

En France, pour le moment, ce n’est pas d’actualité.

On souhaite se développer en Espagne avec Madrid, Valence et Séville en ligne de mire dans les mois qui viennent. Ces choix stratégiques sont la résultante d’analyses poussées sur le climat, la concentration de population, le réseau routier, les entreprises concurrentes installées… Madrid possède un fort potentiel avec un système de carsharing et de scootersharing qui fonctionne très bien. Bien entendu le climat ensoleillé aide énormément à développer ce nouveau système de mobilité.

D’un point de vue logistique, notre siège restera à Barcelone. Nous formerons des équipes réduites dans chacune des villes citées. Quelques personnes par localité assureront l’opérationnel, le suivi et la maintenance.

Nous sommes d’ailleurs en phase de finalisation d’une deuxième levée de fond auprès de business angels afin de mettre en oeuvre ces prochaines étapes déterminantes pour la suite de notre développement.

Qu’est ce qu’on peut vous souhaitez ?

Du beau temps !

yugo scooter electrique

Merci Luc pour ces quelques lignes, et cet échange fort agréable…

Personnellement nous avons pris un immense plaisir à réaliser cette interview et à parcourir la ville en YUGO. Pour vous permettre également de découvrir cette belle start up prometteuse, nous vous offrons un code qui vous donnera 30 minutes d’utilisation gratuite à votre inscription. Code à insérer lors de votre inscription  : YUGO4BEINFLUENT. 

Chez BE INFLUENT, on aime particulièrement YUGO pour…
  • L’idée qu’on trouve géniale.
  • L’expérience silencieuse du scooter électrique.
  • Le design des scooters à la fois retro, moderne et reconnaissable.
  • Le petit nom donné à chacun des scooters (coucou #Guillem).
  • L’application bien pensée et facile à prendre en main
  • Les belles photos de votre compte instagram
  • Vos bureaux ateliers

Bonne chance YUGO ! RDV à Madrid 🙂

rouler en yugo

 Plus d’infos : https://www.getyugo.com/barcelona

Et si vous l’avez loupé, découvrez l’interview, sans concession, de l‘instagrammeuse @Margot_snz.

3 Comments

Post A Comment