Interview Mohamed Berkani – La Sueur

Il y a quelques temps nous vous présentions l’interview de l’instagrameuse Margot Sanchez, aujourd’hui nous mettons en avant le projet de Mohamed Berkani…Rappelez vous, Margot est une influenceuse beauté, mode… Tout ce qu’il y a de plus naturel pour une jeune femme de 22ans. Un monde bien loin de celui de Mohamed rédacteur web pour le site d’informations La Sueur. Avez-vous une petite idée de son univers ? La Sueur n’aura plus de secret pour vous après une bonne séance lecture…

Mohamed, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Mohamed Berkani alias « La Berkane ». Pour la petite histoire, Arnaud un très bon ami, aime prendre le nom de famille des gens et le transformer en nom commun. Je trouve ça assez cool alors j’ai gardé ce nom, comme un nom de scène. Cela me permet en outre de garder mon anonymat. Qui sait un jour, je serai peut être connu (Joke). J’ai 22 ans et je suis étudiant en école de commerce à l’EM Normandie. J’ai toujours aimé écrire sur ce qui me plait : le sport. Oui vous l’aurez compris La Sueur est un site d’informations sur le sport  et la culture ! Dès mon adolescence, j’écrivais déjà des articles sur le Basket dans le journal du collège.

Comment t’es venu l’idée de participer à ce projet ?

Avant de vous parler du site, il faut que je vous présente le fondateur de ce site, qui est également un ami.

Lors d’une expatriation à Dubaï pour mes études, j’ai rencontré Guillaume. Il a 25 ans, et a travaillé par le passé dans de grandes agences de communication de la NBA (Com over). Il s’est forgé une identité, un caractère, de l’expérience et surtout pleins de contacts qui nous ont beaucoup servi par la suite.

En discutant, nous nous sommes rendu compte que nous avions beaucoup de points communs, que nous aimions les mêmes choses et surtout que nous avions les mêmes centres d’intérêts sportifs !

Comment avez-vous mis en place votre projet ?

On peut dire que Guillaume a eu le courage de faire ce que je n’aurai jamais fait seul, ouvrir un site, chercher des partenariats, tout simplement monter le projet. Cette rencontre a été très bénéfique pour moi car nous avons trouvé un accord : il gère ce que je ne sais ou ne veux pas faire et moi je continue de faire ce qui me plait : écrire des articles sur le sport, la musique…

Quand ce projet a-t-il vu le jour ?

Ce site d’informations a été lancé début septembre 2015, nous allons bientôt avoir 2 ans et nous sommes assez fiers de notre parcours. Nous avons gardé la même ligne de conduite depuis le début. Du moins moi, je suis resté pareil. J’écris des articles critiques principalement sur le basket pour susciter l’intérêt, créer le débat et c’est ce qui me passionne.

Nous avons commencé par communiquer sur les sports mineurs en France. Nous considérons un sport mineur lorsqu’il n’est pas médiatisé tels que le tennis ou le foot. Les articles que j’écris portent sur 3 catégories, le sport, principalement américain (MMA, NBA, Handball, Volley etc.), la musique et le lifestyle. Tous nos sujets portent de près ou de loin sur… Vous vous en doutez, le sport !

Comment avez vous commencé à vous faire connaître ?

Je dirais que la vidéo a largement contribué à notre notoriété. Nous avons créés des montages vidéos que nous avons appelé « About last week » et qui retraçaient l’actualité sportive qu’il ne fallait pas avoir raté la semaine passée. Par la suite nous avons publié des actualités sur le NBA, le basket USA en apportant un œil différent.

NBA Kevin Durant et Russell Westbrook

Pourquoi avoir donné le nom « La Sueur » ?

Au premier abord cela représente le sang des larmes, le travail ! Nous avions trouvé que ce mot rassemblait tout le monde, les sportifs, les acteurs, les chanteurs, les artistes et puis finalement nous aussi. En effet, pour être bon, pour être le meilleur, il faut travailler dur.

Toutefois, nous sommes conscients que ce mot peut être rebutant !  Lorsque vous découvrirez notre univers vous comprendrez que le mot à du sens…

La sueur blog sur le sport

Où trouves tu les informations que tu publies ?

Pour tout ce qui concerne l’actualité cinématographique c’est souvent les entreprises qui nous les envoient les information directement. Nous avons donc beaucoup d’info en avant première, ce qui nous permet parfois de faire du buzz. Saviez-vous que nous somme le premier média de MMA en France ? C’est un sport très peu médiatisé et nous avons de vraies infos en temps réel, principalement grâce aux contacts de Guillaume.

Par ailleurs on se sert des bruits de couloir, des rumeurs en écrivant avec des « SI » et du conditionnel. Vu que nous donnons souvent notre avis, les informations sont très rarement fausses car elles relèvent en réalité de la subjectivité.

On suit également les influenceurs comme Adrian Wojnarowski qui est connu dans le milieu. Après pour ce qui est de l’info, nous sommes considérés comme le premier média d’informations sur les sports mineurs en France.

Comment avez-vous financé ce projet ?

Nous avons eu une aide la ville de 1000€ qui nous a permis d’acheter du matériel tels que la caméra pour tourner les vidéos, le capteur son et le trépied. Et en contre partie nous avons fait du bénévolat pour la ville.

Pour le reste, nous avons chacun investi de notre poche.

On a aussi des publicités sur notre site internet ce qui nous permet de financer quelques projets. Mais tout ce que nous gagnons grâce à cela, nous le réinvestissons.

Pour l’anecdote, au début, on payait nos déplacements donc nous devions choisir  ! Nous ne pouvions pas tous les faire. Plus notre blog a eu de l’audience, plus nous nous sommes fait connaître. Désormais nous sommes régulièrement invités… Récemment nous avons participé au Festival « les vielles Charrues ». C’était une très bonne opportunité, nous avons réussi à interviewer de grandes personnalités.

Comment trouves tu le sujet de tes articles ?

Au début, nous postions une review par semaine sur ce qu’il s’était passé en NBA (top, flop). Mais nous trouvions cela très chronophage. En effet, lorsque l’on est étudiant, il est difficile de suivre et de publier du contenu toutes les semaines.

Ensuite j’ai rédigé des chroniques sur le Garbage Time (au basket, c’est le moment où les entraineurs font entrer les « nul » au même moment). C’est un sujet qui me tenait à cœur, j’ai même écrit une lettre ouverte à Coby Bryan, j’espère qu’il l’a lu…

Je n’hésite pas à interpeler, voir à passer des petits « coups de gueule » lorsque je trouve cela nécéssaire… Récemment dans un article j’ai par exemple donné mon avis sur la signature de Neymar au PSG…

Quels obstacles avez-vous rencontré ?

Pendant un temps j’ai complètement arrêté d’écrire, avec les cours, j’avais beaucoup d’impératifs. Nous avons alors fait appel à des pigistes et je ne me sentais plus vraiment à ma place. Ils écrivaient plus que moi… Mais il est vrai que tenir un site d’informations demande du temps et de l’investissement.

Un deuxième problème, est la distance. J’étudie à Caen, Guillaume vit à Angers et presque tous les évènements sont à Paris, c’est compliqué de s’organiser et de prévoir d’aller à Paris sur les mêmes weekend.

Il existe beaucoup de concurrence dans le milieu du sport, comment vous y faites face ?

On ne pense pas à la concurrence.

Par pur égoïsme, je regarde les chiffres, ce qu’il se passe ailleurs. 10% de la communauté est active pour tout le monde. Je n’arrive pas (la prochaine étape) à quitter la modestie.

Il faut que je regarde autrement cette « concurrence » qui ne l’est pas tellement. Pour nous, se sont plus des épaules, car ils sont beaucoup plus gros que nous et ont le professionnalisme qu’il nous manque peut être à certains moments. On peut dire que nos concurrents voient plus le côté business et moi plus le côté passion.

Comment vous organisez-vous au niveau de la communication sur vos réseaux ?

On gère toute la communication nous même, ou plutôt Guillaume gère tout tout seul . Nous n’avons pas les moyens aujourd’hui de payer quelqu’un. Il gère la page Facebook et tous les autres supports. C’est lui qui a les codes. Nous on écrit les articles, on lui envoie et il fait toute la mise en page.

Quelles sont vos attentes, objectifs sur le moyen et long terme ?

Un très gros projet arrive et va nous faire entrer dans une autre dimension… Espérons que cela se concrétise. Nous aimerions faire grossir notre audience tout en gardant un axe très qualitatif.

Que peut-on vous souhaiter ?

Je pense que notre rêve ultime est d’interviewer des grandes personnalités telles que Michael Jordan. Et puis surtout à terme, j’aimerai qu’on nous différencie, qu’on puisse mettre un nom sur nos articles et qu’on soit reconnus comme de vrai « journalistes sportifs »  à part entière.

combat MMA filles

Merci à Mohamed pour cette interview sur le site d’informations La Sueur. Allez faire un petit tour sur leur page Facebook, Youtube ou Instagram. On espère et croise les doigts pour leur projet à venir… Good luck !