Grandeurs et misères des stars du net

Aujourd’hui on parle lecture avec un livre qui nous inspire chez BE INFLUENT… Grandeurs et misères des stars du web n’est pas un livre récent, (et pour cause il est paru en 2012) mais il est révélateur de cet esprit entrepreneuriale qui nous anime.

Qu’ont en commun Denys Chalumeau, Marc Simoncini, Fabrice Grinda, Pierre Kosciusko-Morizet, Jacques-Antoine Granjon et Xavier Niel ? A l évidence, leur réussite en France et à l’étranger. Ces grands entrepreneurs du web, respectivement fondateurs de SeLoger, Meetic, OLX, PriceMinister, Vente Privée et Free, connaissent aujourd’hui le succès et la fortune. Mais tous partagent également un passé moins glorieux. Des chutes retentissantes comme celle de Denys Chalumeau avec Promovacances, aux placements risqués, comme ceux qui conduisirent le patron de Free en prison ou le créateur de Meetic à la ruine, leurs confessions nous emportent dans l’univers tumultueux de l industrie du web, où tout peut toujours basculer. Ces six portraits retracent six parcours hors du commun et nous font passer de l’autre côté de la toile pour nous montrer comment ces maitres d’internet ont su se servir de leurs échecs pour bâtir leur empire. Erreurs de jeunesse, crises imprévisibles, précipitations, appétit démesuré …

Grandeurs et misères des stars du web est un livre inspirant, rempli de positivité. Il est facile à lire, chaque histoire apparait comme une petite nouvelle. Il se lit dans l’ordre des pages, ou par affinité avec ces grands entrepreneurs.

La vie d’entrepreneur est une vie difficile, souvent ponctuées d’échecs. Qu’il est difficile de se faire confiance après un échec… Dans notre société Française, l’échec est encore malheureusement trop souvent marqué au fer rouge. Au travers de ce livre formateur, nous souhaitons rappeler à tous ces jeunes talents qui mettent leurs tripes sur la table que l’échec est constructeur, qu’il est vecteur de changement, d’analyse et de sens critique. Il n’y a pas d’échecs il n’y a que des expériences.

Tout cela nous amène à quelques questions d’usage…

Qu’est ce qu’un entrepreneur ?

Un entrepreneur est un homme, ou une femme, qui prend le risque de créer une société. C’est un individu audacieux, qui n’a pas peur du risque, qui aime les challenges et les défis. Il est raisonné, multi taches, organisé. Il doit être ouvert d’esprit, accepter les critiques et déterminé pour franchir les obstacles qu’il rencontrera. L’entrepreneur est souvent passionné, son projet l’anime et le fait vibrer.

Parmi les qualités indispensables, l’entrepreneur doit être manager, il doit savoir déléguer, prendre des décisions. Il est curieux, et en permanence à l’affut des nouveautés. Il n’a pas peur du changement, il sait opérer des virages stratégiques… S’il est visionnaire et créatif c’est un plus !

S’il faut posséder certains qualités indispensables, être entrepreneur s’apprend ! L’échec fait parti de cet apprentissage. Tous les entrepreneurs vous le diront, on sort plus fort d’un échec, même si dans l’immédiat cela n’est pas une évidence. Aux Etats Unis, la vision est différente… On vous accordera d’ailleurs plus de crédit si vous êtes déjà passé par la case échec.

Saviez vous par exemple que Denys Chalumeau le fondateur de Promovacances (et Seloger) aurait du concrétiser la vente de sa start up voyage (Promovacances) le 11 septembre 2001… La vie et les attentats des Twins Towers à New York ce même jour a fait basculer la balance dans l’autre sens. Grandeurs et Misères des stars du Net…

livre grandeurs et miseres des stars du web

Qu’est ce qu’un échec ?

Selon la définition du Larousse, l’échec est le résultat négatif d’une tentative, d’une entreprise, manque de réussite ; défaite, insuccès, revers : Subir un échec. Au premier abord l’échec est négatif… C’est un évènement non voulu. qui traduit un objectif non atteint. En création d’entreprise, il engendre souvent de lourdes conséquences, tant sur le plan émotionnel que financier. 

Mais reposons le sujet… Si l’échec n’était qu’une question de point de vue ? Echouer donner l’opportunité de se réinventer, de se réorienter. Il autorise la remise en question, l’analyse. Et si l’échec n’était finalement qu’un test pour aller plus loin ?

Chez BE Influent, nous aimons cette idée d’apprentissage, d’expérience… L’échec est certes la fin de quelque chose, mais surtout le début de nouvelles aventures.

Créer une stratégie de communication digitale c’est aussi prendre des risques, essayer, jouer des réseaux et de leurs nouveautés. Ne pas toujours avoir les clés de la réussite du premier coup, mais essayer, apprendre, recommencer, optimiser… Nous aimons à penser que les risques sont moins effrayants lorsque vous les avez déjà pris !

Si l’échec n’est qu’une question point de vue, pourquoi alors ne pas le valoriser ? Pourquoi fermer sa société, courber le dos, baisser la tête ? Ne serait-il pas intéressant de valoriser l’expérience qui a conduit à l’échec ? Qu’avons appris ? Que ferions-nous différemment ?

A tous les entrepreneurs qui connaissent l’échec… Soyez fiers d’avoir pris des risques, fiers d’avoir essayés, fiers d’avoir grandis !

A tous les start upper, capitaliser sur vos créations… Maintenez vos URL, et intégrez un espace d’explications. Affirmez-vous ! Prenez le temps de rédiger quelques mots explicatifs. Pour les plus aventuriers, tentez la valorisation vidéo et laissez les Internets faire le reste. Quelques mots pour évacuer, comprendre, prendre le temps de réfléchir, prendre du recul… Vous en sortirez gagnant.

Entreprendre c’est oser ! Oser affirmer ses idées et ses échecs !

lecture echec entrepreneurial

Grandeurs et misères des stars du Net

Pour revenir à ce livre…

Nous avons aimé toute la philosophie sous jacente. Nous avons aimé connaitre, découvrir ces entrepreneurs devenus célèbres que nous avons pour certains côtoyés dans notre première vie de bébé du web. Nous avons apprécié l’accessibilité de lecture. Il n’est pas nécessaire d’être soit même entrepreneur ou un expert du monde digital pour plonger son nez dans ce livre.

Alors oui certains diront sans doute que ce n’est pas un grand livre, qu’il est relaté par une journaliste, que ces entrepreneurs sont tous issus de belles familles (la chute est toujours plus facile).

S’il nous a laissé un petit peu sur notre faim, ce livre nous donne l’occasion de valoriser l’échec ! A lire…