Addap’s, le nouveau moteur de recherche intelligent !

Après avoir récemment découvert The keepers, et Mr Pasha nous vous dévoilons aujourd’hui une Start-Up innovante Addap’s, au récit de Daniel, développeur et fondateur. 

Bonjour Daniel, tout d’abord, merci d’avoir répondu à notre demande d’interview. Votre monde nous fascine et nous aimerions en connaitre d’avantage.

1. PRESENTATION

Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours ?

J’ai commencé à programmer à 12 ans, de manière autodidacte jusqu’à maitriser une palette complète de langages de programmation et de connaissances techniques. J’ai étudié à HEC Lausanne et parallèlement, j’ai ouvert ma première société de développement et travaillé en tant que consultant pour divers négociants et fonds d’investissement. Entre temps, j’ai développé quelques projets des robots de trading ou bien une borne de la taille d’une carte de crédit capable d’analyser et de se souvenir des appareils (téléphones, ordinateurs) autour d’elle et d’en tirer des statistiques. Quelques années plus tard, je commençais le développement d’Addap’s.

daniel cofounder addaps

Avez-vous des associés, en quoi êtes-vous complémentaires ?

J’ai rencontré mon associé Adi Sossover il y a 5 ans. A l’époque, nous avions développé ensemble un ERP pour un groupe de sociétés et de fonds d’investissements. Adi, par le passé, a dirigé des services financiers et des services de développement de logiciels. Sa grande expérience et ses connaissances financières associées à mon parcours technique, font de nous des associés vraiment complémentaires. Nous sommes également un duo venant de deux générations différentes, et donc avec des visions parfois différentes. Adi à 54 ans, j’ai 25 ans.

cofondateur addap's

Pourquoi êtes-vous basés à Barcelone ?

Nous sommes venus à Barcelone principalement pour la grande qualité des développeurs. Toute notre équipe a étudié à UPC. Ceci nous garantit de travailler avec des personnes motivées et très compétentes. Et bien sûr, la qualité de vie que nous apporte Barcelone grâce à son climat et ses activités a également favorisé ce choix.

2. LE PROJET ADDAP’S

Expliquez-nous le concept d’Addaps, simplement ?

Addap’s est avant tout une application servant à accéder à internet. C’est donc un navigateur à part entière tel que Safari ou Google Chrome. Notre focus est cependant bien différent du leur. Là où les principaux acteurs du marché se concentrent sur la performance, nous nous penchons principalement sur l’expérience utilisateur. Pour cela, nous réinventons de grands concepts tels que la manière d’afficher des pages internet, qui n’ont que très peu évolué depuis Netscape dans les années 90s.

En quoi vous utilisez la technologie des blockchains ?

Parallèlement à Addap’s, nous avons développé un protocole qui fonctionne sur le blockchain nommé ABT – Advanced Browsing Token. C’est-à-dire, par exemple, que la gestion des « favoris » se fait directement dans le Blockchain à travers nos protocoles et de manière complètement décentralisée.

Ce protocole permet de :

  • Gérer ses Boards (aggrégation d’urls) et favoris – ABT Boards and Bookmarks
  • Louer des noms de domaines – ABT Domain Name System
  • Gérer une identité virtuelle – ABT Digital Identity
  • S’abonner à des services, a travers son portefeuille de crypto-monnaies – ABT Subscriptions

Ensuite, tout développeur ou application peut choisir d’utiliser les Addap’s Browsing Protocols pour bénéficier de notre technologie et l’intégrer dans leur développement. Pour cela, nous avons également développé notre monnaie électronique, qui sera introduite sur le marché à travers une ICO (Initial Coin Offering) en Octobre. Cette monnaie s’appelle ABT, et permettra de profiter de la technologie Blockchain et du protocol.

Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de créer cette Startup ?

Nous avons constaté que le monde de la navigation (Browsing) n’évoluait que très peu ces dernières années, et répondait de moins en moins aux attentes du marché. Il est devenu très fastidieux d’ouvrir chaque matin 10 tabulations (onglets) sur Google Chrome en fonction du sujet à traiter dans la journée. Ce sont les problématiques de ce type que nous avons décidé de solutionner avec Addap’s et ABT.

Quelle est votre cible ?

Notre cible à long terme est vaste. Toute personnes utilisant un navigateur pour accéder à Internet. Dans l’immédiat, nous nous concentrons sur les early-adopters, les étudiants et certains professionnels ayant des besoins autour de la performance et du multi-taches.

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

Il y a trois ans, nous avons eu l’idée d’Addap’s, et avons commencé à la développer entre fondateurs. Une fois l’idée murie, nous avons déposé la marque Addap’s et nous sommes venu ouvrir les bureaux à Barcelone. C’était en Juillet 2016. Fin 2016, nous avons déposé un brevet qui couvrira prochainement l’Europe et les principaux pays tels que USA, Chine, Japon… Ce brevet protège le cœur de notre technologie de navigation : les Boards.

Aujourd’hui, un an plus tard, nous sommes 2 fondateurs, 8 développeurs et 4 marketeurs / relations publics. Nous sommes aussi à la veille de l’émission de notre monnaie électronique (ABT). Ceci nous permettra de disposer de plus de fonds pour continuer le recrutement, le développement du protocole ainsi que de l’application Addap’s.

Avez-vous ou prévoyez-vous de lever des fonds ?

Le développement d’Addap’s ces 3 dernières années a coûté 1’000’000€, financé entièrement par des investisseurs privés et les fondateurs. Nous ne prévoyons pas de lever de fonds supplémentaires pour le moment. La vente d’ABT (ICO) est notre prochain levier de financement.

Quels sont les obstacles auxquels Addap’s a dû faire face ?

La principale difficulté a été la gestion du secret. La technologie étant très innovante, et ne disposant que de moyens limités à l’époque, notre hantise était de voir une grosse société avec des moyens très importants nous copier et nous dépasser en l’espace de quelques semaines.

Nous n’avons donc jamais communiqué une seule information au sujet d’Addap’s avant le jour du lancement de la Béta. Ceci était également valable lors du recrutement. Il a été très compliqué (mais nous avons tout de même réussi) d’embaucher les meilleurs ingénieurs UPC sans leur dire quel était le produit que la société développait.

Quels conseils donneriez-vous à une startup technologique qui se lance ?  

Jusqu’à aujourd’hui, pour Addap’s, la clé a été de se former autours des bons fondateurs et conseillers.

Quels sont vos projets de développement ?

Nous allons consacrer les prochains mois à continuer le développement du protocole et de l’application Addap’s. Par exemple, Addap’s se verra enrichie d’un outil de chat texte, audio et vidéo d’ici fin octobre 2017.

Comment est composée votre équipe chez Addap’s ?

Daniel Febrero Martin (Founder, COO & CTO), Adi Sossover (Co-Founder and CEO), 8 développeurs, 4 marketeurs

equipe addap's

 

Vous vous attaquez à un mastodonte, quelle est votre stratégie de déploiement ?

Nous nous concentrons sur des sujets délaissés par ces mastodontes, tels que le Blockchain et l’expérience utilisateur.

Quelle place accordez-vous à la communication digitale ? Quels sont vos leviers d’action ?

Nous avons recruté des personnes parlant nativement la langue de nos utilisateurs. Cela inclus évidement du Français et de l’espagnol, mais également du Suédois, Hongrois, Polonais, Catalan, Russe… Notre stratégie consiste à communiquer régulièrement et dans la langue de nos utilisateurs. Nous gardons un contact constant avec les médias de ces pays.

3. Et pour finir  

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Surtout, une grande réussite de notre ICO ! C’est elle qui décidera de la suite de l’aventure !

Merci Daniel pour cette interview très enrichissante et pleine de nouveautés. Vous pouvez suivre l’évolution d’Addap’s sur leurs réseaux sociaux:

Chez BE INFLUENT on aime Addap’s pour:

  • L’intéret porté à l’expérience utilisateur
  • L’originalité du projet
  • L’intégration de la technologie Blockchain
  • Le recit (presque) simple d’une solution hautement technologique
  • L’audace d’affronter les plus grands (Google notamment)
  • La complémentarité de leurs équipes

Bonne chance Addap’s !