La Barcelonaise : le webzine français à Barcelone

Nouvelle interview blogueur à découvrir aujourd’hui ! Voici Charlotte, une expatriée française à Barcelone.  Cette maman a radicalement changé de vie en venant s’installer à Barcelone avec sa petite famille. Et c’est avec sa copine Laëtitia qu’elles ont créé leur webzine: La Barcelonaise.

Bonjour Charlotte, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, que vous dire en quelques mots … J’ai presque 40 ans, et oui le temps passe ! Avec mon mari et mes enfants, nous sommes venus nous installer à Barcelone en Juillet 2016. Ce fut un réel choix de vie. Même si mon mari est entrepreneur en France et fait de nombreux allers-retours, nous avons décidé de nous installer ici pour offrir à nos filles une qualité de vie. Notre but était qu’elles découvrent la diversité et la pluralité culturelle de cette ville. Nous sommes originaires d’Avignon, ce n’est pas très loin en train.

Pourquoi avez-vous choisi Barcelone ?

Dans un premier temps, nous étions souvent en voyage à Barcelone pour le plaisir. Et puis en rentrant chez nous, le sentiment de liberté nous a immédiatement marqué. Avec mon mari nous avons vraiment eu un réel coup de coeur pour cette ville. Alors nous avons décidé de tout quitter (ou presque) et de venir nous y installer.

Ensuite, un autre point qui nous a définitivement convaincu est le fait que les enfants soient les bienvenus. En France, quand nous  allons au restaurant avec nos enfants par exemple, c’est comme si nous arrivions avec la peste et le choléra. Ces valeurs là sont importantes dans notre famille. Ici, les gens partagent, fêtent, vivent ensemble…

Ah oui !! Et puis il y a la mer, le soleil, la montagne ! Ce n’est pas négligeable.

Que faisais-tu dans la vie avant?

Avant ce changement de vie radical, je travaillais dans le retail. J’étais manager d’un magasin de prêt-à-porter, j’étais sans cesse sur la route. Ce n’était pas tous les jours facile. Mes journées de travail se comptaient entre 12 à 13h de travail. Avec un enfant en bas âge c’était très compliqué au quotidien. Et puis finalement après 10 ans de travail acharné dans ce secteur, j’ai décidé de m’orienter vers quelque chose de différent.

Durant l’été 2015, nous nous sommes rendus compte avec mon mari, que ce n’est pas cette vie là dont nous rêvions. J’ai donc arrêté de travailler en Décembre 2015. Et puis une bonne nouvelle est arrivée, j’étais enceinte de ma deuxième fille. Enfin, le moment est arrivé pour changer de vie ! Après plusieurs voyages France/Espagne, des cours intensifs d’espagnol et 6 mois d’adaptation à cette nouvelle ville: Holá Barcelona !

La Barcelonaise
Comment as-tu eu l’idée de créer un Webzine ?

Il faut repartir quelques lignes en avant… Mes filles sont inscrites dans une école Catalane où j’ai rencontré mon acolyte: Laëtitia. Si on m’avait dit que quelques mois plus tard je deviendrai blogueuse et rédactrice en chef de La Barcelonaise !  Tout d’abord, nous avons commencé par devenir amies et avec le temps on s’est dit que ce serait bien de développer un projet commun. Toutes les personnes que nous connaissons nous posaient des questions sur Barcelone. Le projet était clair : répondre aux questions des gens – Comment vivre à Barcelone ?

Nous voulions donc créer un espace sur le web pour aider les gens à se sentir chez eux à Barcelone. Evidemment, il faut commencer par une étude du marché, se créer une identité visuelle… D’ailleurs petite anecdote ! La Barcelonaise a le chignon de Nat’ (créatrice du logo), ma frange et le rouge à lèvre de laëtitia ! Nous ne voulons pas nous montrer pour ne pas rentrer dans le culte du physique. Tout le monde devrait pouvoir se reconnaître à travers La Barcelonaise. C’est alors qu’est né le webzine, le 22 septembre 2017.

Peux-tu nous présenter ton webzine La Barcelonaise ?

La Barcelonaise est un webzine qui raconte la vie à Barcelone vue par des français. Aujourd’hui, le site est en Français mais il sera bientôt traduit en espagnol. Dans un premier temps, il répertorie les bonnes adresses. Mais attention ! Tous les lieux sont testés et approuvés par l’équipe.  Ensuite, nous proposons aussi d’autres rubriques comme par exemple: Que faire à Barcelone quand il pleut ?

Ensuite, notre rubrique lifestyle propose des articles one shot: festivals, interview d’auteur, culture catalane, cuisine, sport  etc. Nous sommes en partenariat avec un coach sportif et ostéopathe qui fait des vidéos tutos. La ligne éditoriale est importante et nous proposons un thème différent chaque mois. Nous avons définit le mois de mai comme le mois du bien être. Nous mettons également tous les 2/3 mois en avant des artistes. En effet, c’est comme des petites expositions éphémères sur notre webzine.

Ah ! Et nous pouvons compter également sur Claire, une nouvelle collaboratrice. Cela a tout de suite matché lors de notre rencontre. Elle a fait un audit du site en arrivant et est la chef du référencement. Mariée à un catalan, sa culture catalane est imparable !

Enfin, pour ce qui est de mon rôle je suis rédactrice en chef. Garante de la plume de La Barcelonaise, j’imagine aussi les prochains sujets et les thématiques . Je recherche aussi les artistes que nous allons mettre en avant. Mais le plus difficile c’est de gérer le chrono et les deadline. Et puis, évidemment j’ai appris sur le terrain, je n’ai pas été formée à tout cela.

webzine la barcelonaise

Votre webzine est-il une source de revenus ?

Il est difficile aujourd’hui d’être rémunéré uniquement grâce à un blog, mais cela fait parti de nos objectifs.

Mais ce n’est pas le plus important finalement. Grâce à ce webzine je me suis complètement ré-inventée et je suis fière de notre projet.

Tu es très présente sur les réseaux sociaux, pourquoi ?

Les réseaux sociaux sont très importants pour nous faire connaitre. Mon réseau préféré est Instagram parce qu’on peut vraiment miser sur la beauté des images. Instagram est plus facile d’utilisation que Facebook, surtout concernant les mot clé, les hashtags etc. Evidemment, il faut être présentes sur Facebook parce que notre cible est aussi présente ici.  Alors, on essaye de publier une à deux fois par jour. Garder un site et des réseaux actifs, est le meilleur moyen de driver du trafic sur notre site. Depuis qu’Instagram propose les story, on n’hésite pas !

Quels sont tes futurs projets ?

Nous voudrions que ce webzine devienne une structure payante. Un de nos futurs projets serait de lancer une E-boutique avec des sacs de plage La Barcelonaise et pleins d’autres accessoires ! A suivre…

le webzine de la barcelonaise
As-tu des conseils à donner aux personnes qui souhaitent lancer leur blog ?

Le premier conseil que je puisse donner c’est qu’il ne faut pas se lancer sans y avoir pensé. Il est important d’être différent des autres et de se démarquer.

Pour nous par exemple, nos mascottes nous rendent différentes. Nous ne disons jamais ‘je’ et nous utilisons un style humoristique autant que nous le pouvons. Finalement, c’est notre marque de fabrique !  Et puis, je pense qu’il ne faut pas se prendre trop au sérieux. C’est avant tout du bon travail d’équipe ! Et pour finir, je conseillerai de bien connaitre sa cible. La notre est 70% de femmes entre 25 et 45 ans, expatriés ou françaises en vacances à Barcelone.

Nous avons interviewé d’autres blogueuses qui nous donnent aussi leurs conseils. Pour Baby Meets the World par exemple, il faut le faire vraiment par plaisir ! Et pour Letizia, il ne faut surtout pas copier ce qui existe déjà mais se créer son propre univers.

Pour finir, que pouvons-nous te souhaiter pour l’avenir ?

L’objectif est d’être encore là l’année prochaine ahaha. Nous voudrions passer à l’étape supérieure ! Nous aimerions avoir une communauté bien plus importante sur La Barcelonaise.💥 Petit flash info : un nouvel onglet  ‘Visite‘  a été créer sur le webzine ! Il propose de petits circuits filmés dans chaque quartier de Barcelone. A découvrir d’urgence !

Psssstttt…. L’interview de Charlotte vous a plu ? Rendez-vous sur leur Webzine pour découvrir toutes les bonnes adresses et les bons plans de Barcelone ! Un un petit like sur leur page Facebook ou leur compte Instagram ne fera de mal à personne, c’est promis !

SaveSave

SaveSaveSaveSave

SaveSave